fbpx

Par

bistrot belhara

S’il y a des adresses feu de paille, louangées par la presse et boudées quelques petits mois plus tard : le Bistrot Belhara devrait échapper à cette tendance. Les clients qui lui sont clairement fidèles ne s’y trompent pas : leur bonne humeur et joli coup de fourchette semblent avoir épousés pour longtemps ces murs aux allures de bistrot chic ; tendance gris souris, tableau noir et comptoir propret. On peut les comprendre. Bien située dans le 7e arrondissement de Paris, entre la rue de Grenelle et l’avenue de la Motte-Picquet, cette table a tout pour plaire, à commencer par un excellent rapport qualité-prix qui à l’heure du déjeuner permet de s’attabler sur une base de 22 €, pour une combinaison entrée + plat. Le registre ? C’est celui de Thierry Dufroux, un bon chef originaire du pays basque formé chez quelques grands (Guérard, Loiseau, Ducasse) qui s’applique ici dans un registre mi-bourgeois, mi-bistrot à faire du bien avec de bons produits. Et à prix relativement sages si l’on prend garde aux suppléments. La poêlée de champignons de saison (superbe), le consommé Dubarry et le dos de cabillaud (un peu trop cuit) que j’ai pu goûter sur place m’ont laissé une bonne impression et l’envie d’y revenir. Tout comme l’atmosphère entretenue par les deux serveurs qui maîtrisent bien leur partition. Vin à partir de 17 €.  Réservation nécessaire.

Menus : 22, 30 et 35 €. Carte : 50 € environ

Bistrot Belhara 23 rue Duvivier 75007 Paris Tél : 01 45 51 41 77

A propos de l'auteur

 

Laisser un commentaire

deux × 3 =