fbpx

Par

Voici quelques recommandations envoyées par l’Observatoire du pain. A mettre de côté en prévision des jours de bonne chère…
Les fêtes de fin d’année ont été un moment de convivialité avec ses proches… et d’excès alimentaires !
L’organisme a été mis à rude épreuve et les sensations de ballonnement et d’indigestion sont souvent au rendezvous.
Pas question pour autant de se mettre au régime drastique, qui fait perdre des kilos pour les reprendre
aussi vite, à cause des frustrations accumulées ! Parce que l’équilibre alimentaire se pense dans le temps, voici
quelques conseils simples pour bien commencer l’année, mettre l’organisme au repos et retrouver la forme.

L’équilibre alimentaire : une pratique de long terme
L’équilibre alimentaire ne se joue pas sur un repas ou sur une journée. Inutile de paniquer si les agapes ont été
conséquentes, et, surtout, de sauter un repas ou se mettre au régime sec. Cela engendrerait des privations et
frustrations, avec à la clef une reprise rapide des kilos perdus.
Savoir rester à l’écoute de son corps, maintenir trois repas par jour en mangeant varié est une des clés du retour à
l’équilibre. Grâce à ses apports en fibres et en protéines, mais aussi grâce à son pouvoir rassasiant et satiétogène, le
pain est un allié de cette stratégie.

Chiffres-clés :

– 3,8 g/100 g : c’est la part de fibres dans une baguette courante. Les fibres contribuent au bon
fonctionnement du transit intestinal, essentiel lorsqu’il s’agit de « détoxifier » un organisme mis à
mal par une alimentation trop riche(1).
– 15 % : part de protéines dans le pain, qui fait partie des aliments céréaliers les plus riches en
protéines1. Les effets rassasiants des protéines ont été démontrés scientifiquement dans une
étude récente(2).
– 50 % : part des pratiquants de régimes pour lesquels la privation de pain engendre manques et
frustrations(3).
– 41 % : part des femmes pour lesquelles la consommation de pain permettrait de ne pas
craquer pour quelque chose de plus gras ou sucré(3).

En pratique : les conseils diététiques

– Privilégiez le « repas à la française » ! Trois repas par jour (entrée, plat, dessert), pris calmement à table, permet de
structurer son alimentation. La longueur du repas permettra de mieux évaluer l’arrivée du sentiment de satiété.
– Les repas d’après fête sont une excellente occasion de renouer avec une alimentation « naturelle » par opposition aux
menus riches et élaborés qui ont précédé. Les viandes blanches et poissons sont alors préférés aux charcuteries. Les
fibres sont quant à elles apportées par le pain, les légumes et les fruits.
– Un dîner simple peut suffire à compenser un repas de midi trop riche : potage riche en fibres, pain pour l’apport en
protéines, yaourt nature et fruit (pour les vitamines et les oligo-éléments), composent un repas équilibré.
– Hydratez-vous pour bien éliminer les toxines : eau plate ou gazeuse, thés ou infusions, sont à consommer sans
modération.
SOURCES
1. Observatoire du pain, Table de composition nutritionnelle des pains français, 2006
2. G. Mithieux et al., « Mu-opioid receptors and dietary protein stimulate a gut-brain neural circuitry limiting food intake », Cell, vol. 150 (2), pp.
377-388, Juillet 2012
3. Etude « Impacts des régimes alimentaires sur la consommation de pain », Observatoire du pain, juin 2012

A propos de l'auteur

 

Laisser un commentaire

quatorze + douze =