fbpx

Par

Aujourd’hui s’est tenue à Eauze la « première édition » d’un concours des armagnacs qui fait peau neuve : d’abord en changeant de nom pour devenir « les Talents de l’Armagnac », et ensuite en accueillant deux nouveaux prix emblématiques.

Ce vendredi 23 novembre 2012 marquait la 51ème édition du Concours des Armagnacs d’Eauze. Pourtant, malgré la longévité du rendez-vous annuel, cette année était un peu la première : la première d’un concours qui veut dorénavant mettre en avant l’humain, en se rebaptisant « les Talents de l’Armagnac » pour « récompenser le travail des hommes et des femmes qui font toute l’identité, la diversité, en un mot la richesse de l’Armagnac » affirme Pierre Tabarin, Président du Bureau National Interprofessionnel de l’Armagnac.

Mais aussi une première pour les deux nouveaux prix créés cette année afin de valoriser le dynamisme des maisons d’Armagnac, dans le domaine de l’oenotourisme d’une part, avec le Prix de l’Initiative Oenotouristique de l’Armagnac, et dans le domaine commercial d’autre part, avec le Prix de l’Innovation Commerciale. « Ces deux nouveaux prix sont un signal fort », explique Pierre Tabarin, « le signal de ce que l’Armagnac lui aussi innove, crée, se développe et parfois même devance les idées de demain ».

Le palmarès de ces nouveaux prix est le suivant :

Pour le Prix de l’innovation commerciale en Armagnac : la maison Dartigalongue à Nogaro (32) pour le lancement de sa nouvelle gamme d’Armagnacs millésimés à « degré idéal ».

Pour le  Prix de l’initiative Oeno-touristique en Armagnac : le Château de Mons à Caussens (32) pour son projet « Les Trésors d’un chai en Gascogne » et son offre touristique complète.

Le jury du Prix de l’Initiative Oenotouristique en Armagnac a par ailleurs décidé de décerner un Coup de cœur à un projet qui a particulièrement retenu son attention, celui de la famille Georgacaracos au Domaine de Lagajan à Eauze (32), qui a été l’un des pionniers de l’oenotourisme en Gascogne, et en France, lorsqu’ils ont choisi en 1987 de se lancer dans cette démarche. Pour la première édition de ce Prix, le jury a voulu rendre un hommage particulier aux précurseurs.

Côté produits, les 45 dégustateurs professionnels –techniciens, oenologues, producteurs et maîtres de chais- ont eu à noter plus de 150 échantillons, présentés par un total de 54 vignerons ou maisons d’armagnac.

Les échantillons étaient répartis en 6 catégories :

– La Blanche Armagnac

– les Armagnacs de plus de 4 ans (type VSOP),

– les Armagnacs (type Hors d’Age) de 10 à 19 ans,

– les Armagnacs (type Hors d’Age) de 20 ans et plus,

– les Millésimes de 1983 à 1992

– les Millésimes de 1993 à 2002

A l’issue de cette dégustation, les 10 médailles d’or des Armagnac Hors d’Age et Millésimes ont été regroupées pour une sélection finale qui a permis de décerner le « Prix du Président de la République », qui cette année était présidé par Bernard Burtschy, journaliste vins et spiritueux du Figaro. Le Grand Jury a décerné ce prix prestigieux, qui a été remis par le Préfet du Gers, M. Etienne Guéparatte, à :

Hors d’Age de Loyac Terres de Gascogne 32100 Condom

Côté nouveautés, la catégorie née l’an passé, l’Armagnac sur glace, pour mettre en valeur des produits particulièrement adaptés à ce mode de consommation, a encore cette année accueilli un nombre de concurrents important et a fait l’objet d’une présélection, puis d’une phase finale, toutes deux opérées par des barmen professionnels. Cette année, le Glaçon d’Or est attribué à :

L’Age de Glace Château de Pellehaut 32250 Montréal du Gers

A propos de l'auteur

Un Commentaire

  1. Château de Mons / 7 décembre 2012 at 12 h 21 min /Répondre

    Bel article! Merci…
    Le Château de Mons à Caussens

Laisser un commentaire

5 × trois =