Par

Après la victoire de Chikara Yoshitomi du restaurant l’Ambroisie en 2017, c’est un traiteur de Divonne les Bains, Daniel Gobet (So Good Traiteur) à Divonne qui rafle cette année le titre de Champion du Monde de Pâté Croûte cette année. Il était en compétition avec des candidats issus de grandes maisons et venus du monde entier.

Après la victoire de Chikara Yoshitomi du restaurant l’Ambroisie en 2017, c’est un traiteur de Divonne les Bains, Daniel Gobet (So Good Traiteur) à Divonne qui rafle cette année le titre de Champion du Monde de Pâté Croûte cette année. Il était en compétition avec des candidats issus de grandes maisons et venus du monde entier.

Son « Pâté Croûte de Volaille de Bresse et Cannette de Barbarie », composé de foie gras des Landes, de cèpes, de ris de veau et d’une gelée au naturel a conquis le jury présidé par Pierre Gagnaire. C’est sans nul doute la persévérance qui a payé, puisque Daniel Gobet s’était déjà présenté au Championnat en 2016 et qu’il avait travaillé depuis sans relâche pour parfaire sa recette et obtenir le premier prix. « J’ai fait des pâtés en croûte tous les jours, je me suis entrainé inlassablement, j’adore ce mets ! En 2016, je suis allé voir chaque membre du jury pour qu’il m’explique ce qui lui avait plu et déplu dans mon pâté croûte, j’ai pris des notes, fait des essais, je suis allé voir Karen Torosyan, Vainqueur 2015 à Bruxelles… Enfin, j’ai choisi la meilleure qualité pour chacun de mes ingrédients, que ce soit le beurre, la volaille, le foie gras… j’ai fait simple et en sorte qu’à chaque bouchée on ait tous les ingrédients en une seule fois, j’ai travaillé le goût, le goût et encore le goût, tout simplement. Je le voulais tellement ce titre », a-t-il confié à l’issu de la compétition. Cette 10ème édition restera par ailleurs marquée par la poésie et la sensibilité de Pierre Gagnaire qui présidait le jury. Ambassadeur de la gastronomie française qu’il contribue à faire rayonner dans le monde entier. Pour lui, « Le pâté croûte, c’est notre culture, notre patrimoine, c’est un plat modeste et très technique, qui met si bien en valeur le travail et le savoir-faire des chefs et des charcutiers ».

Palmarès de la 10ème édition du Championnat du Monde de Pâté Croûte

1er Prix Chapoutier : Daniel Gobet – So Good Traiteur – Divonne les Bains
2ème prix BOS Equipement : Keiichi Tokita – Shinagawa Prince Hotel – Tokyo – Japon
3ème prix 6ème Sens : Olivier Horville – Maison Vérot – Paris

Prix Mumm de la Confrérie du Pâté-Croute : Margaux Moisiere – LO des Vignes – Fuissé
Prix Moreteau de l’Elégance : Jérémy Pelossier – Pignol – Brignais
Prix Rolando et Poisson du Meilleur Espoir : Toru Kawamura – Le Benaton- Beaune

Toutes les informations sont disponibles sur : http://www.championnatdumondepatecroute.com
Facebook https://www.facebook.com/championnat.du.monde.de.patecroute
Twitter et Instagram @pate_croute #CDMPC
Livre « La Confrérie du Pâté-Croûte » aux éditions Hachette dans toutes les bonnes librairies

A propos du Championnat du Monde de pâté croûte
Créé en 2009, le concours a gagné, année après année, engouement, crédibilité et notoriété.
Considéré comme un plat traditionnel, le pâté croûte a souffert pendant longtemps de la charcuterie industrielle, alors que ce dernier est un des plats les plus techniques à réaliser et les plus savoureux à déguster. Rares sont les chefs qui s’y frottent et ceux qui s’y piquent prétendent tous faire le meilleur pâté en croûte… il fallait donc les départager !
Après avoir très rapidement interpellé de grandes maisons comme des charcuteries traditionnelles, et motivé de prestigieux chefs comme des artisans, le championnat a su aussi se doter d’un jury remarquable, composé de chefs étoilés, de Meilleurs Ouvriers de France et de personnalités du monde de la gastronomie.

 

A propos de l'auteur

 

Laisser un commentaire

trois × trois =