fbpx

Par

Je suis allé hier soir au Bistrot Paul Bert (11ème) : une institution portée par une presse unanime et une clientèle fidèle. La salle affichait complet comme d’habitude, et la formule à 36€ présentait toujours le même bon rapport qualité-prix avec notamment une terrine maison idéalement goûteuse, une entrecôte remarquable et un plateau de fromages au top. Petit bémol tout de même pour le râble de lapin et polenta qui est arrivé complètement délité dans nos assiettes. Aucune mâche… un goût neutre… une chaire désagrégée. Ce n’était pas un problème de fraîcheur. Alors ? Une cuisson sous-vide mal maîtrisée ? C’est bien possible…

A midi ce dimanche, même atmosphère parisienne à l‘Assiette rue du Château (Paris 14ème). L’assiette de charcuterie avait bonne allure et le poulet du dimanche (purée de pomme de terre) tenait la route. Même si l’on doit pouvoir faire mieux… On peut recommander la maison. D’autant que David Rathgeber fait une imitation d’Alain Ducasse qui est à mourir de rire.

La restauration parisienne, pour peu qu’elle offre un décor authentique, une réputation certifiée par les critiques qui vont bien, a en tout cas de belles heures devant elle.

A propos de l'auteur

 

Laisser un commentaire

9 + 17 =