fbpx

Par

salade

Les restaurateurs qui vont devoir appliquer leur quatrième taux de TVA différent depuis 2009 risquent encore une fois de se retrouver au centre des conversations sur la toute nouvelle réforme fiscale dont vient d’accoucher, non sans mal, le gouvernement de M. Ayrault. Non sans mal, parce que vous le savez sans doute déjà, le Conseil constitutionnel a retoqué 17 articles de cette réforme qui vise à renflouer les caisses de l’Etat. On pourra regretter que les « sages » n’aient pas été à l’écoute des responsables syndicaux  (l’UMIH en tête) qui réclamaient, sans trop y croire il est vrai, qu’on ménage une profession qui subit la crise de plein fouet et plus particulièrement avec la restauration traditionnelle qui a perdu 8% de sa clientèle au premier semestre 2013. Dans ce contexte, il ne faut pas croire les prédicateurs qui nous racontent que le consommateur ne va rien y voir. En passant de 7% à 10% et de 19,60% à 20% pour les alcools, l’augmentation de la TVA dans la restauration ne va du tout être indolore. Bien-sûr, les prix ne vont pas grimper brutalement dès le 1er janvier, mais in fine, n’en doutez pas une demie seconde, c’est vous, consommateurs, qui allez supporter l’impôt. Soit en payant au même prix des produits moins nobles ou en proportions réduites (plus de patates, moins de viande), soit en payant plus. Comment voulez-vous qu’il en soit autrement ? Et ce qui fait rager dans ce contexte de crise, c’est que ce sont surtout les ingrédients qui risquent de compenser le manque à gagner. Bref, la récession sera dissimulée.  Et que ce soit sous dix feuilles de salade, de la sauce, des frites ou de la pâte feuilletée : croyez-moi, ce sera ni au bénéfice du goût, ni de la santé.

A propos de l'auteur

4 Commentaires

  1. Pascal Pradier / 30 décembre 2013 at 22 h 29 min /Répondre

    En tant que restaurateur, je ne suis pas sur que diminuer les quantités soit la bonne solution car le client sera frustré et il ne reviendra pas.
    Transiger sur la qualité de certains produits peut aussi être très dangereux.
    Pour ma part, j’envisage une répercussion de cette hausse sur les tarifs de notre carte ce qui entrainera sans doute une légère baisse de fréquentation ajouté à celle induite par la baisse du pouvoir d’achat.
    Conséquence directe : au moins une embauche de saisonnier en moins pour la saison 2014.

    Pourtant, je m’estime chanceux car je suis sur un site touristique encore un peu préservé mais pour combien de temps…

    Je pars fin janvier en Colombie voire les possibilités d’expatriation !

    Vive la France ;-(

    • lecoqgourmand / 31 décembre 2013 at 10 h 21 min /Répondre

      Merci pour ce commentaire qui montre un point de vue rassurant. Je pense pour ma part que les prix au restaurant ont atteint une sorte de seuil maximum. Lorsque je regarde une addition par exemple, je me demande toujours ce qu’elle représente en pourcentage sur la base d’un salaire minimum… Et il n’est pas rare qu’à deux ou trois on atteigne les 10%.

  2. Vaque / 30 décembre 2013 at 23 h 25 min /Répondre

    En tant que restaurateur et cuisinier avant tout
    Maitre cuisinier de france et étoilé michelin je ne pourrai jamais tricher sur mes produits et mes clients
    L équilibre malheureusement sera sur l emploi avec des départ pas remplacer et toute mes connaissance l on déjà fait comme moi
    Je pense a une explosion du chômage au premier trimestre sur cette simple décision qui rapportera 7M€ de TVA mais qui fera en perdre le double en urssaf et je ne pense pas me tromper alors que simplement en rempli cent l exonération es heure sup. et un taux de TVA général a 12% on crée rien que dans notre secteur a fort besoin de main d œuvre 20000 emploi en quelque mois
    Donc forcément de la consommation des impôts de la TVA et d un coup de la croissance
    Malheureusement cela n arrivera jamais
    Mais j aime a penser que quelqu un un jour ce lèvera et marchera sur un chemin dédier a la france et au français pour redonner l allégeance et le p´aisr de travailler nécessaire a la croissance d un pays

    • lecoqgourmand / 31 décembre 2013 at 10 h 15 min /Répondre

      Votre commentaire est intéressant, merci.

Laisser un commentaire

trois × 3 =