fbpx

Par

 

Une ancienne épicerie fine des années 1900 inscrite au répertoire des Monuments Historiques de Paris : est-ce suffisant pour faire un bon bistrot ? Assurément, non. Même si le décor qui est resté dans son jus d’origine parle aux esthètes, aux nostalgiques et aux touristes en quête du vieux Paris. Heureusement, le  couple délicieux qui gère cette enseigne au nom un peu trompeur (« Je thé-me » : fait penser à un salon de thé) a vu juste en confiant les fourneaux à un jeune chef  inspiré – Louis Druesne- qui a un vrai et beau talent et donne une note « gastronomique » au registre canaille qu’il revisite subtilement. Vu ce soir au menu à 38 € (c’est 25 à l’heure du déj),  un foie gras de fort belle facture (supplément 3 €), un habile carpaccio de tête de veau joliment relevé et un lieu jaune à la cuisson parfaite qui donnaient des ailes à cet endroit qui mérite toute votre attention. Et même si le carré d’agneau au goût trop fort en cet après Pâques, et le rognon de veau très bien accompagné étaient dans la note en deçà : on se prend d’envie de crier au talent. D’autant que l’assortiment de fromages ne se moque pas des amateurs  (9€) et que les desserts – très belle mousse de yaourt, ananas mariné, glace gingembre- permet de conclure le repas en bonne compagnie. Un « hic » toutefois :  la carte des vins aux prix disproportionnés au regard du « ticket moyen » : 14 € la coupe de champagne, des bouteilles entre 28 et 200 € avec trop de références autour des 80 € : l’amateur de bonnes bouteilles se sentira un peu pris en otage. Cela dit l’accueil est charmant et je vous recommande l’endroit.

Compter 50 € par personne.

Je thé… me – 4, rue d’alleray – 75015 – Paris – France Tel : 01.48.42.48.30

A propos de l'auteur

 

Laisser un commentaire

vingt − 1 =