fbpx

Par

copyright bourcier vendee expansion jm perochon bretignollessurmer

Situé à Brétignolles-sur-mer, à dix mètres d’une large plage de fin, le restaurant Les Brisants possède le plus beau tableau qui soit : l’océan à perte de vue. Superbe, vivifiant, bordé par un sentier de randonnée et une piste cyclable, le paysage distille un air de vacances dans cette maison contemporaine où la salle  laisse entrer pleinement la lumière par une imposante baie vitrée. Sitôt assis, les sens sont aiguisés naturellement. Et ils le sont d’autant plus à la lecture de la carte imaginée par Jean-Marc Pérochon pour témoigner de ce bout de Vendée où il a grandi. Une région où rien ne lui échappe et dont il connait tous les producteurs et artisans de talent. Rond (pas trop!), jovial, habile, l’homme est aujourd’hui devenu l’un des meilleurs apôtres de cette terre et de cette mer qu’il transforme avec la modestie des grands. Le repas que j’y ai fait cet été portait en effet la signature d’un vrai grand chef. Un grand chef qui signe ici une cuisine vérité porteuse d’émotions que vous retrouverez avec la sardine de St Gilles croix de vie, la betterave nouvelle, le citron confit; le type même d’entrée casse-gueule pour un restaurant gastronomique, tant il n’est pas simple d’amener la sardine sur des notes sophistiquées. C’est pourtant ce que le chef parvient à faire ici. L’ensemble est subtil et les saveurs résonnent s’en s’entrechoquer : du bel art. Le foie gras, rhubarbe, poivre de Madagascar et son escalope de foie gras poêlée flanquée de rhubarbe pochée, chutney rhubarbe-fraise est dans la même veine. couvrant l’ensemble, un consommé de canard infusé –simple en apparence- orchestre ce plat d’une main de maître.

la-salle-au-travail img_9058

Le poisson traité avec maestria

Instant attendu en terre côtière, le lieu de lignes de Saint Gilles coquillages et artichaut est à lui seul une leçon de cuisine. Le filet de lieu est cuit au plat, l’artichaut est en barigoule et le trio -bouillon de coquillages, huile de coriandre et tuile vinaigre- aiguise le tout crescendo : waouh ! Et la messe ne s’arrête pas là puisqu’il faut compter avec les desserts épatants de Dimitri Brochard, pâtissier inspiré qui donne aux Brisants une classe supplémentaire avec – je n’en cite qu’un- une sphère chocolat bio Kaoka grandissime prenant la forme d’une coque chocolat Equateur agrémentée d’une ganache chocolat de République Dominicaine et tonka, d’un abricot poché et en sorbet Espuma et de chocolat au lait. Un dessert savant à l’esthétique parfaite. Que dire de plus ? Que la carte des vins est superbe, prestigieuse, d’une grande richesse avec malgré tout des propositions abordables  et de qualité à l’image de ce cru régional récolté à Vix :« Les Arums » Cuvée M Vignoble Mercier (30€). Il se passe vraiment quelque chose dans cette maison où le service est lui aussi monté en gamme- . Pour ce qui me concerne, j’y ai vu briller une deuxième étoile.

 

Les cartes et menus

Menu affaires à 35 € – Menu  découverte 59 € – Accord mets et vins 86 € Menu Homard 82 € – Accord mets et vins  118 €  et carte : compter environ 85 € hors boisson.

Les Brisants 63 avenue de la Grand’Roche 85470 Brétignolles-sur-mer. Tél : 02.51.33.65.53

www.lesbrisants.com

 

 

 

A propos de l'auteur

 

Laisser un commentaire

3 + vingt =