Par


Bien que n’étant pas estampillé Palace, le cinq étoiles lausannois est ressorti triomphant de cinq années de travaux qui auront coûté la bagatelle de cent millions de francs suisses.

Inauguré en 1909, le Royal Savoy Hotel & Spa Lausanne s’est longtemps inscrit comme un symbole du prestige lausannois ; sa superbe architecturale (Art nouveau) plaidant en sa faveur. Et puis, les années ont passé et ce qui semblait prestigieux au début du siècle dernier l’était moins au début du 21e. Rouvert discrètement en novembre 2015, le bâtiment historique très apprécié des Lausannois s’est pourtant très vite replacé parmi les plus beaux hôtels de la capitale olympique. Au menu de cette résurrection : 196 chambres et suites réparties dans l’édifice historique et dans son aile contemporaine ; une table gastronomique coachée par le Français Marc Haeberlin et un bar-restaurant-terrasse installé sur le toit du bâtiment offrant une vue spectaculaire sur la ville, les Alpes et le lac. Autant d’atouts auxquels se sont ajoutés de nouveaux espaces de réception pour l’évènementiel, 5 000 m2 de jardins redessinés (si rares en centre-ville) ainsi qu’un spa exclusif sur 1 500 m2 ; encore un must doté d’une piscine intérieure et extérieure, d’un espace humide avec sauna, hammam et jacuzzi, de 8 salles de traitements et d’une offre unique de soins cosmétiques et massages (très chèrement tarifés), un espace féminin privé, deux spas privatisables et un fitness dernière génération. Que demander de plus ?

Une réussite signée Maria Vafiadis
Une âme ? Cela tombe bien, l’imposant lifting n’a rien ôté du charme particulier de cette maison qui reste à dimension humaine. Et cela se ressent partout, dès l’entrée lumineuse et accueillante, dans le superbe lobby qui est un exemple de raffinement dominé par une immense sculpture luminaire en verre de couleurs variables. La décoratrice Maria Vafiadis ne s’est pas trompée. Pas davantage pour le décor de la Brasserie (qui est en fait un restaurant cosy sans les contraintes) que pour le Cigar Lounge ou encore le spa. L’esprit des lieux a clairement été bien compris et parfaitement adapté aux exigences d’aujourd’hui. Mais ce qui fait peut-être encore plus la différence ici, c’est l’excellence du personnel. La réputation des Suisses dans ce domaine n’est pas une légende : gentillesse, style, discrétion, efficacité. Difficile d’espérer mieux, plus fluide, plus raisonnable.

Vues sur la ville, les Alpes, le lac… Ou bien les trois !
Alliant confort, charme et modernité, les chambres et suites du bâtiment historique ont été rénovées dans le respect du patrimoine architectural de l’hôtel. Ainsi, chaque chambre possède ses propres spécificités. Toutes ont été mises en lumière par un design contemporain avec un magnifique parquet ciré. Les salles de bains de marbre, d’une esthétique élégante, disposent d’une douche-pluie et certaines d’une baignoire japonaise. Situées dans le bâtiment historique et l’aile Jardin, elles offrent une vue sur la ville ou sur le lac. Suffisamment exceptionnelle pour être mentionnée, la Suite Penthouse est un univers à elle toute seule. Trônant au 6e étage de l’aile Jardin, elle offre plus de 370 m2 de terrasse surplombant le parc ; bénéficiant d’une vue imprenable sur le lac Léman et les Alpes, elle dispose de son propre jacuzzi. La chambre de Maître (chambre principale de 55 m2) et les 2 chambres attenantes (de 35 m2 chacune) offrent un décor de luxe aspirant à la relaxation totale. Le salon d’une surface de 136 m2 est un endroit idéal pour recevoir. L’espace fitness-wellness privé et sa salle de douches adjacente doivent en effet pouvoir répondre à toutes les attentes…

Sans aucun doute tout autant adapté à la clientèle d’affaires qu’aux particuliers, le Royal Savoy – à trois stations de métro du cœur de ville et quelques pas du lac Léman – fait partie des maisons de prestige que l’on peut recommander. Ni trop, ni trop peu : chacun – à condition d’en avoir les moyens car les prix sont bien ceux d’un cinq étoiles en Suisse – devrait pouvoir y trouver son bonheur.

La Brasserie du Royal : une belle ambassade pour Marc Haerberlin
Profitant d’un décor contemporain épuré et élégant, réparti sur quatre espaces qui préservent l’intimité – auxquels s’ajoute une terrasse de 40 couverts – ce restaurant fait la différence avec bon nombre de tables qui s’assoient (puis s’endorment) sur la notoriété de chefs étoilés. Franchement. Le pâté en croûte du Royal aux quatre viandes, l’œuf parfait à la truffe noire, la mousseline de Saint-Jacques ou encore la fameuse pêche Haeberlin : tous les plats goûtés ici en février dernier valaient ou frisaient l’étoile. Et même si ce n’est pas l’objectif revendiqué par Monsieur Marc, force est de reconnaître que l’on trouve sur cette carte une belle leçon de gastronomie : produits remarquables, réalisations exemplaires ; c’est un coup de cœur assuré. Et un cocorico qui fait plaisir à partager !
À partir de 52 CHF avec le menu du jour.

Royal Savoy Hotel & Spa Lausanne
Avenue d’Ouchy 40
(Entrée de l’hôtel : Avenue de Cour)
1006 Lausanne
Tél. +41 21 614 88 78
Chambre Deluxe, vue Ville à partir de CHF 300.00 par nuit

http://www.royalsavoy.ch

  • Article publié dans le N°103 du magazine Tentation

Accueil

A propos de l'auteur

 

Laisser un commentaire

4 + 3 =