fbpx

Par

Le règlement européen enregistrant l’indication géographique protégée « gruyère » a été publié au Journal officiel de l’Union Européenne du 7 février 2013. Cet enregistrement offre une protection au gruyère, préservant ainsi sa production.
A la différence du gruyère suisse, le gruyère français se présente avec des trous. C’est un fromage au lait cru de vache qui peut se présenter sous la forme d’une meule circulaire plate, en portions ou râpé. Fromage à pâte ferme, cuite, pressée, de couleur ivoire à jaune pâle, ses trous sont de la grosseur d’un pois ou d’une cerise. Il doit être affiné au moins 120 jours.
La zone géographique de l’IGP gruyère recouvre les départements du Doubs, du Jura, de la Haute-Saône, de la Savoie, de la Haute-Savoie, du Territoire de Belfort, ainsi qu’une partie des départements de l’Ain, de la Côte-d’Or, de la Haute-Marne, de la Saône-et-Loire, des Vosges et de l’Isère.
Il s’agit de l’une des plus anciennes fabrications fromagères françaises qui date de plusieurs siècles.
 L’indication géographique protégée est un signe européen qui existe depuis 1992 et qui désigne un produit dont les caractéristiques sont liées au lieu géographique dans lequel se déroule au moins sa production ou sa transformation selon des conditions bien déterminées.
Pour les producteurs, l’IGP garantit une protection de la dénomination « gruyère » sur tout le territoire de l’Union Européenne.
Données chiffrées 2012 :    
–          Plus de 42 000 meules produites
–          1600 tonnes commercialisées
–          199 producteurs de lait
–          7 fabricants
–          3 affineurs
Crédits photos : Hendrick Monnier
A propos de l'auteur

 

Laisser un commentaire

deux × 1 =