fbpx

Par

 

 

Précurseur de l’oenotourisme en France, le Hameau Duboeuf a reçu plus de 2 millions de visiteurs depuis sa création, il y a 20 ans. Un anniversaire important pour ce premier et unique oenoparc Européen qui attire aujourd’hui plus de 80 000 visiteurs par an.

Concrétisée par Georges Duboeuf, l’idée de créer il y a vingt ans un Hameau du Vin (appellation d’origine) était non seulement ambitieuse et originale, mais elle permettait aussi, à une époque où l’aspect culturel du vin était déjà chahuté par un discours hygiéniste et combattant, assez audacieuse. Elle l’est toujours aujourd’hui. Avec d’autant plus d’atouts que la promesse a été tenue, puisqu’il s’agisssait, dans l’esprit de Georges Duboeuf, de créer un lieu de pédagogie et d’amusement qui saurait raconter à tous, simples néophytes ou véritables aficionados du vin, la beauté du vignoble, quel que soit l’âge des visiteurs et quelle que soit leur sensibilité au monde du vin. Lors de l’inauguration du Hameau, le « Pape du Beaujolais » déclarait : « J’ai souhaité révéler aux gastronomes, aux promeneurs ou tout simplement aux visiteurs curieux, les coulisses d’une scène mal connue : celle de la vigne et du vin. J’ai voulu raconter l’Histoire du Beaujolais.» Entouré et soutenu par des personnalités fortes telles que Paul Bocuse ou encore Bernard Pivot, Georges Duboeuf a mené à bien ce projet visionnaire, animé par une connaissance unique de son terroir. Désormais dirigé par Franck et Anne Duboeuf, le site s’étend désormais sur 30 000 m2 (3 fois plus qu’en 1993) et offre à ses visiteurs plus de 5 heures de visites sur 4 sites thématiques différents.

 

La pédagogie au coeur du projet

 

Le désir de transmission qui a guidé la mise en place et la construction des différentes animations proposées par le Hameau explique une grande partie de son succès. Pas de lassitude possible lors d’une visite à l’oenoparc : les lieux ont été aménagés de façon à fédérer petits et grands autour d’une jolie découverte de la culture de la vigne et du vin. « C’est un lieu de mémoire, commente Georges Duboeuf, où se jouent tous les actes de la vie viticole, c’est un temple où j’ai voulu rendre un hommage au vin et par‐delà, aux hommes qui l’aiment et le cultivent, vignerons, artisans, poètes… c’est un livre où j’ai souhaité écrire, sous la forme d’une grande fresque, la biographie du vin en général et en particulier celle du Beaujolais et du Mâconnais. » Un livre idéalement illustré par les collections présentées au travers de la visite qui rassemblent 2000 ans d’histoire de la vigne et du vin avec plus de 3000 objets de collection et une superbe exposition consacrées aux publicités avec plus de 500 affiches anciennes… Dont certaines feraient scandale aujourd’hui ! Le parcours comprend également des attractions et des spectacles originaux : film en 3D, cinéma dynamique, théâtre des automates… Une salle de dégustation accueille bien sûr les visiteurs pour un moment de découverte. Lors de la création du Hameau, les Duboeuf ont racheté la gare de Romanèche‐Thorins située en face de l’oenoparc : elle faisait partie de l’axe mythique du transport du vin Paris‐Lyon‐Méditerranée. Cette gare héberge désormais une exposition sur le transport du vin par le rail. Pièce rare : un magnifique wagon impérial offert à Napoléon III par la Compagnie du Nord est présenté au public. Un centre de vinification qui plonge les visiteurs au coeur du métier de la production viticole, des jardins* dédiés à l’initiation olfactive et un parcours d’Adventure golf viennent compléter la visite.

 

* Au coeur des vignes, le Jardin en Beaujolais fait découvrir aux visiteurs les senteurs de fleurs, d’écorces, de fruits ou d’épices qui font la richesse des arômes du vin. Un endroit rêvé pour les amoureux des jardins et les promenades en famille, avec pendant la belle saison, de jeux pour les enfants.

 

20 ans d’innovations

Toujours convaincu de l’incroyable potentiel des nouvelles technologies, le Hameau Duboeuf a su créer régulièrement de nouvelles animations toujours aussi innovantes et ludiques. Automates, hologrammes, vidéos, animation 3D ponctuent ce parcours initiatique. C’est ainsi qu’en 2012 le Hameau Duboeuf a pu proposer à ses visiteurs une nouvelle attraction phare : le Ciné Up, un cinéma dynamique avec simulateurs afin de profiter d’une découverte originale des paysages du Beaujolais et du Mâconnais. Comme Franck Duboeuf le précisait lors de l’inauguration du Ciné Up « La logique d’investissement est le dénominateur commun à tous les parcs pour fidéliser leur clientèle. Notre objectif est clair : nous souhaitons que les visiteurs nous retrouvent et se ressourcent. Nous avons introduit de la sensation et du vivant. Nous conservons notre vocation ludique et pédagogique. Mon père a projeté une vision et réussit à la faire vivre. Il a rendu vrai quelque chose qui ne l’était pas encore : l’oenotourisme ».

 

 

Une chasse au trésor

 

Destinée à tous les publics, une grande Chasse au Trésor est proposée sur le site jusqu’au 31 décembre 2013. Pour y participer, chaque famille ou groupe d’amis choisit une carte postale et doit observer, chercher et identifier dans les 30 000 m² du parc, les objets de collection correspondants aux photos de leur carte. A la fin de chaque mois, un tirage au sort est effectué parmi les bulletins comportant les bonnes réponses. Un dîner ou un déjeuner exceptionnel dans un restaurant étoilé de la région pour deux personnes est offert au gagnant.

 

Une B.D et une cuvée en série limitée

 

C’est au célèbre dessinateur et scénariste lyonnais Michel Rodrigue que la famille Duboeuf a demander de retracer l’histoire du Hameau Duboeuf sur une bande dessinée : « Bienvenue au Hameau Duboeuf ».À l’occasion de cet anniversaire, le Hameau Duboeuf a produit une édition limitée un magnum de l’une de ses meilleures sélections, un Moulin à Vent 2011 dont les vignes prennent racines sur les collines de Romanèche‐Thorins, où se situent également le Hameau Duboeuf.

 

Le Hameau Duboeuf : La Gare, 71570 Romanèches-Thorins

Tél : 03 85 35 22 22  www.hameauduboeuf.com

A propos de l'auteur

 

Laisser un commentaire

dix-huit − 16 =