fbpx

Par

La salle à manger du "V" photo : G.Grasset

La salle à manger du « V » photo : G.Grasset

 

Situé à deux pas des Champs-Elysées et de son célèbre Drugstore, l’Hôtel Vernet faisait partie de ces adresses au luxe intimiste et sûr dont on parlait peu mais toujours en bien. Aujourd’hui propriété de Bessé Signature, un groupe hôtelier familial français, l’adresse qui vient d’être repensée de fond en comble pour célébrer son centenaire risque fort de se retrouver l’objet de toutes les attentions médiatiques. Et ce sera justifié. Le nouveau décor imaginé par François Champsaur est un véritable hommage à l’élégance et au savoir-faire français contemporain et le souffle de modernité (mobilier, œuvres d’art, gestion des espaces et de la lumière) font désormais du Vernet un hôtel incontournable, symbole de  l’élégance parisienne actuelle.

hotel vernet

Le restaurant n’a pas échappé on s’en doute à cette transformation. Les « anciens », qui se souviennent forcément de cette salle à manger placée sous une superbe verrière signée Gustave Eiffel, où se sont distingués jadis Bruno Cirino et Alain Soliverès, seront inévitablement surpris. Leur temple a brisé les codes pour se muer en salle à manger hype et fashion à souhait. On aime ce parti-pris fluide que souligne la disposition des tables et des banquettes en ceinture, une unique rangée centrale avec de vastes tables rondes qui invitent à la fête. On aime aussi la façon dont le chef Richard Robe a construit sa carte qui, bien qu’en totale rupture avec le passé, a su préserver l’essentiel : le respect du produit. Et c’est vrai que dans cette entreprise de désacralisation on aurait pu craindre le pire, les effets de mode copiant la tendance du moment, un jour chez Coste l’autre… chez Coste. Mais non. Richard Robe démontre qu’un parcours sous les étoiles permet de faire preuve d’une vraie personnalité, d’une vraie valeur ajoutée, même dans un registre simplifié. En tout cas hier soir, sa prestation était parfaitement réussie. Avec un bravo tout particulier pour les nems de tourteaux, la langoustine en fin carpaccio ou l’asperge verte accompagnée d’un œuf basse température, d’épaule ibérique et d’une écume de vieux parmesan. Une belle impression confirmée par un remarquable risotto carnaroli ou un wok au choux kale (pluma ibérique croustillant, soja et mange-tout). Le « V » nouvelle version a tout juste trois semaines et il est bien parti. D’autant que le service est d’ores et déjà parfaitement réglé. L’addition dans tout ça ?  De 46 à 83 € pour une entrée-plat-dessert (hors boisson) à la carte. Un petit luxe, assurément.

Hôtel Vernet. 25 rue Vernet – 75008 Paris   Tel : 01 44 31 98 00   www.hotelvernet.com

A propos de l'auteur

 

Laisser un commentaire

dix-sept − six =