fbpx

Par

Le Salon du Fromage et des Produits Laitiers qui s’est déroulé fin février a dévoilé les résultats d’une enquête barométrique réalisée en juin 2019 auprès de crémiers-fromagers français, visiteurs du salon. État du marché, consommation des Français, offre fromagère en boutique… Ce qui ressort de cette enquête s’inscrit dans une tendance générale de montée en gamme des commerces alimentaires de proximité.

La première chose qui ressort de cette étude, c’est que les crémiers-fromagers sont promis à un bel avenir. C’est rassurant et c’est ce que dévoilent les résultats de cette enquête où 69 % des professionnels interrogés déclarent un chiffre d’affaires en croissance en 2018 et 77% estiment qu’il va progresser sur les deux ans à venir ! Des perspectives très satisfaisantes qui les incitent à se diversifier, innover et proposer des nouveautés tout en conservant ce côté humain si cher à la profession : 60 % des crémiers-fromagers renouvellent fréquemment leur offre, 58% organisent des évènements dans leur boutique (vs 48% en 2015), 47% proposent des créations originales et enfin, 24% proposent une offre non-alimentaire.

Une profession dynamique et connectée
Les crémiers-fromagers sont de plus en plus connectés ! Facebook et Instagram sont les deux réseaux sociaux de prédilection pour la profession. En effet, 70%d’entre eux sont actifs sur Facebook et 40%sur Instagram. Des moyens de communication qui leur permettent de rester en lien avec leurs clients, de les fidéliser et leur donner envie de franchir la porte. Enfin, avec 50 créations et 30 reprises d’entreprises par an en France (source FFF), le métier de crémier- fromager confirme la dynamique dans laquelle il s’inscrit depuis plusieurs années.

Les tendances de consommation en France
Si le fromage se déguste majoritairement en plateau, 78%des crémiers-fromagers interrogés constatent une hausse de la consommation à l’apéritif mais aussi des repas tout fromage qui ont l’art de surprendre les convives (68%). Par ailleurs, quand ils sont invités, les Français sont de plus en plus nombreux à offrir du fromage : c’est en tout cas le constat que font 68% des crémiers-fromagers ont observé une hausse du fromage offert en cadeau !

– Grands consommateurs de fromages, les Français sont de plus en plus exigeants quant à la qualité
Selon les crémiers-fromagers, les consommateurs recherchent avant tout des produits de qualité, goûteux et répondant à des critères bien précis : 81 % choisissent les produits selon la fabrication (lait cru ou pasteurisé) en hausse de 8% versus 2015 ; 78 % en fonction du type de lait (vache, brebis, chèvre) contre moins de 7 sur 10 en 2015. Les clients développent leurs connaissances ! Au-delà des questions classiques sur la fabrication ou le type de lait, 80% des consommateurs les interrogent sur les accords avec le vin, 76% sur la constitution d’un plateau de fromages, 72%sur la saisonnalité ou encore 52% sur le producteur.

Que trouve-t-on chez le crémier-fromager ?
Avec, en moyenne, 138 fromages à la vente, les crémiers-fromagers offrent un large choix à leur clientèle. Mais que trouve-t-on d’autres chez le crémier-fromager ? Des produits laitiers évidemment : beurre, crème fraîche, yaourts ou fromage blanc (93%) mais aussi des œufs (88%).
Les crémiers-fromagers français proposent environ 16 fromages étrangers à la vente soit 12% de leurs produits.
Parmi ces fromages étrangers, le top 5 : Parmesan, Gorgonzola et Mozzarella (Italie), Blue Stilton (Royaume-Uni) et Manchego (Espagne) !
Les Français apprécient la diversité et aiment à découvrir des fromages étrangers : 44% des clients demandent des produits non proposés en commerce, notamment des fromages italiens, britanniques, suisses ou encore espagnols.
Pour répondre à cette attente, 45% des crémiers-fromagers prévoient d’élargir leur gamme étrangère même si le principal frein reste le prix d’achat trop élevé.

Par ailleurs, de plus en plus de crémiers-fromagers incitent leurs clients à des nouvelles expériences gustatives en proposant du vin (93% vs 64% en 2015), des confitures (81%) ou du miel (68%). Parmi les nouveautés, nombreux sont les commerçants qui vendent désormais de la charcuterie (51%) ou des jus de fruits (42%) afin de répondre aux nouvelles habitudes de consommation.

Crédit photos : Salon du Fromage 2020 / Julien Knaub / Sipa Press

Enquête Comexposium menée en juin 2019 auprès de 207 crémiers-fromagers français
Enquête barométrique réalisée en 2011 puis en 2015 sur la base des mêmes questions.
A propos du Salon du Fromage et des Produits Laitiers
La 16ème édition du Salon du Fromage et des Produits Laitiers s’est déroulée du dimanche 23 au mercredi 26 février 2020 à Paris expo Porte de Versailles (France). Exclusivement professionnel, ce rendez-vous est à découvrir sur

www.salon-fromage.com

A propos de l'auteur

2 Commentaires

  1. Nadine PEDUZZI / 8 mars 2020 at 21 h 52 min /Répondre

    De plus en plus de fromages pasteurisés. Nivellement par le bas, quelle tristesse…

    • lecoqgourmand / 10 mars 2020 at 14 h 45 min /Répondre

      Toutes les fromageries qui se respectent proposent du fromage au lait cru.

Laisser un commentaire

dix-huit + 6 =