Par

Photo : Philippe Martineau

Restaurant de poche offrant un joli décor épuré que rehaussent des appliques semblant sorties tout droit d’un tableau de Vasarely et un lourd rideau d’entrée couleur bleu canard, une cuisine apparente qui joue la transparence – c’est dans l’air du temps- ; « Louis » s’inscrit dans la tendance de ces premiers restaurants de cuisiniers libérés. Et c’est un peu le cas, puisque Stéphane Pitré a quitté le Metropolitan (place de Mexico) pour s’installer ici il y a deux ans, rue de la Victoire dans le 9e arrondissement. Avec le succès qu’autorise Paris pour ce type de format. Toujours est-il que les bonnes critiques qui ont fusées de toutes parts dès l’ouverture continuent d’être justifiées. Clairement, Stéphane Pitré cuisine net et précis, proche du produit qu’il n’assomme pas de démonstrations inutiles. Ce qui ne l’empêche pas d’oser les rencontres entre un radis Daïkon et un tartare d’huitre, une noix de saint jacques et une aubergine (pas évident), un cabillaud à la cuisson parfaite et du beurre de sakura, un filet de canette rôtie et feuille de shiso et une crème glacée miso-vanille et mousseux au café. Vous l’aurez compris, de légères touches d’exotisme s’invitent en continue sans pour autant s’imposer et l’ensemble est agréable, séducteur, convaincant. Je peux d’autant plus facilement vous recommander l’adresse que l’addition reste maîtrisée avec un menu en 3 temps à l’heure du déjeuner à 34 € (54 € pour le 6 services et 24 € de plus pour l’accord mets et vins), formule à six temps que l’on retrouve le soir épaulée par une proposition à 8 plats à 70 € plus 31 € pour l’accord mets et vins. Le premier vin au verre est à 8 € avec un blanc Moselle Château de Vaux 2015. Franchement, une belle adresse.

23 Rue de la Victoire, 75009 Paris- Tél : 01 55 07 86 52

http://www.louis.paris

A propos de l'auteur

 

Laisser un commentaire

2 × 4 =