fbpx

Par

 

Caro & Yo

Le château de Baugé

Le château de Baugé

Baugé la discrète est une petite ville qui gagne à être connue. A une quarantaine kilomètres d’Angers, cette ancienne préfecture profite d’un patrimoine architectural intelligemment préservé. Du château en passant par le Palais de Justice, les curiosités sont nombreuses. Et naturellement, O Prestige, la maison de Yohann et Caroline Fouineau en fait partie.

 

Une adresse à découvrir

Une adresse à découvrir

Si l’on excepte le nom un peu curieux de cet ancien relais de poste du 17e siècle situé au cœur de Baugé, le charme opère ici dès que l’on a poussé la porte. De beaux volumes, un patio couvert aux allures de Riad marrakchi, une salle de bistrot pour les retours du marché et une salle de restaurant à la décoration aussi sobre qu’élégante : Yohann et Caroline Fouineau ont un bel outil en main. Merci à monsieur le maire qui est allé chercher ce jeune chef âgé aujourd’hui de 32 ans (formation Robuchon) en lui demandant de créer ici même une bonne table. Le défi est relevé avec brio et je ne saurais pas surpris que les guides –Michelin en tête- s’entichent rapidement de ce « O Prestige » pour le moment méconnu. Que dire ? Accueil au top et tout sourire assurée par l’épouse du chef, Caroline, qui de la réception à la salle à l’œil à tout ; service assuré par un maître d’hôtel à l’écoute, efficace et fort agréable, prix encore bien sages pour une table de ce niveau : tout est là !

20141009_130755 20141009_132704 20141009_140209 Franchement faites le détour et dites-moi. La carte aura changé, sans doute, mais peu importe. Je vous recommande d’ailleurs de vous initier avec le menu « découverte » (39€) qui me semble une bonne entrée en matière. J’y ai choisi pour ma part un foie gras de canard mi- cuit à la fleur de sel, chutney de fruits frais & toast de pain d’épices tout en élégance et générosité ainsi qu’une tarte fine de homard Breton, duxelle de cèpes et girolles au jus corsé, cèpes bouchons juste cuits. Ce plat mérite un commentaire. Le homard, d’une qualité irréprochable,  est ici servi entre trois galettes légères et croustillantes et s’accomode idéalement avec les champignons. Joliment présenté, avec des goûts à la fois forts, nets et, un liant (sauce) très bien vu : c’est un plat remarquable. Pour conclure, l’opéra façon « O Prestige » (qui aurait pu être un hommage à Gaston Lenôtre qui possédait quelques vignes non loin) était lui aussi de très bon niveau. Le chocolat blanc y joue un rôle non négligeable… et la surprise est totale. C’est techniquement parfait. J’ajouterais que le plateau de fromages (je me lui suis fait présenter mais je jure que je n’ai rien pris) m’avait l’air de fort belle tenue, tout comme la carte qui met opportunément les vins de Loire en avant, tel ce Chenin sec « La chapelle » vieilles vignes Ch. De Fesles  vraiment étonnant à 34 €.

 

Menus : 29, 39 et 49 €. Carte : 70 € ss boisson

O Prestige – 4, rue du Cygne 49150 Baugé – 02 41 89 82 12

A propos de l'auteur

4 Commentaires

  1. Barthelemy michel / 28 octobre 2014 at 20 h 56 min /Répondre

    Un chef qui ira loin good luck Yoann

    • lecoqgourmand / 28 octobre 2014 at 21 h 41 min /Répondre

      Je partage votre avis et je recommande à tous les lecteurs de ce blog de noter cette adresse. Elle mérite une visite! BL

  2. Sohn Isabelle. / 30 octobre 2014 at 9 h 41 min /Répondre

    Propriétaire d’un hôtel à Amboise, j’habite non loin de Baugé et ai eu la chance de goûter depuis le début la cuisine de ce jeune cuisinier talentueux . A chaque fois une grande expérience gustative et le plaisir en salle avec Caroline et Loïc qui méritent autant de louanges que le chef ! Bonne continuation.

    • lecoqgourmand / 30 octobre 2014 at 10 h 02 min /Répondre

      Merci pour votre commentaire

Laisser un commentaire

un × 3 =