fbpx

Par

  

 


1987-2012 : 25 ans de création culinaire au restaurant Le Louis XV, des centaines de recettes créées, des milliers de produits transformés par les mains expertes de cuisiniers devenus chefs aujourd’hui et formés précédemment aux Rivieras d’Alain Ducasse. Pour célébrer de façon exceptionnelle les 25 ans du restaurant le Louis XV, Alain Ducasse et Monte-Carlo SBM ont souhaité convier les plus grands chefs. Ainsi, 200 grands chefs de 25 pays, représentant les 5 continents et 300 étoiles au Guide Michelin se retrouveront, du 16 au 18 novembre 2012 à Monaco, pour une rencontre inédite.


 


« Les thèmes qui me sont les plus chers touchent à la Méditerranée et à son enracinement dans le grand sud, à la Riviera dont les produits occupent une place essentielle dans ma création culinaire. Bien d’autres sujets me tiennent à coeur, qui parlent d’authentique, d’esthétique et d’identité. Des thèmes qui s’attachent aux voyages et aux saisons, qui cernent la tradition et l’évolution, qui reviennent sur l’harmonie et la mémoire. Les 25 ans du Louis XV me sont alors apparus comme une occasion unique de rassembler autour de ces valeurs les grands talents de la cuisine internationale pour une promenade particulière au « pays » du bon et de l’excellence. »


Alain Ducasse


 


TROIS JOURS POUR RÉUNIR LA GRANDE FAMILLE INTERNATIONALE DE LA CUISINE


 


Trois jours inédits entre professionnels de partage des savoirs, d’échanges, de découvertes, d’évènements originaux qui se clôtureront par un dîner de gala le samedi 17 novembre. Les grands noms de la cuisine d’aujourd’hui et de demain dont les français Joël Robuchon, Michel Guérard, mais également le danois René Redzepi, l’américain David Chang, l’australien Tetsuya Wakuda, ont entre autres répondu présents à l’invitation d’Alain Ducasse et Monte-Carlo SBM pour figurer sur la grande photo de famille immortalisant cet anniversaire.


Sans oublier également la présence des chefs qui incarnent maintenant la «Génération Ducasse». Durant ces trois jours, la volonté de voir s’exprimer la richesse des différentes sensibilités culinaires, sera le moteur de cette rencontre au sommet conciliant les traditionnels et les modernes, les classiques et les débridés, les pays du Nord et les pays du Sud (Allemagne, Afrique du Sud, Autriche, Australie, Belgique, Brésil, Canada, Chine, Danemark,


Ecosse, Emirats Arabes unis, Espagne, Etats-Unis d’Amérique, France, Hong Kong, Inde, Irlande, Israël, Italie,


Japon, Liban, Nouvelle Zélande, Pays-Bas, Pérou, Philippines, Royaume-Uni, Russie, Suède, Suisse, Turquie).


 


UN GRAND MARCHÉ ÉPHÉMÈRE DE LA MÉDITERRANÉE, TEMPS FORT DE CES RENCONTRES


De Nice au Golfe de Gênes, la Riviera qu’aime Alain Ducasse est faite de produits au goût inimitable. Pour Alain


Ducasse, « nous avons le privilège, grâce à d’authentiques maraîchers, éleveurs, paysans, bouchers, pêcheurs et ramasseurs de champignons d’avoir les meilleurs produits que nous traitons avec tout le respect qu’ils méritent.


Ainsi, chaque plat a son histoire et chaque fournisseur sa raison de poursuivre sa recherche dans l’excellence ».


Dans cet esprit et à l’occasion de ces rencontres inédites, cet événement sera aussi un temps fort pour la valorisation des 100 plus beaux produits de la région, présentés le samedi 17 novembre dans une place de marché éphémère. A événement d’exception, lieu d’exception. La Salle des Etoiles du Sporting Monte-Carlo sera l’hôte de ce marché méditerranéen éphémère et n’aura peut-être jamais mieux porté son nom qu’à cette occasion.


Pour rendre cet évènement encore plus ludique, Alain Ducasse a imaginé de confier à 10 des 200 cuisiniers invités un produit méditerranéen, pour chacun différent, qu’ils traiteront avec leur sensibilité propre.


10 toques internationales de renom réinterprèteront, avec leur propre style, un plat de leur choix dans un exercice de live cooking, au coeur du marché éphémère. Une dégustation sans frontières, une élégante façon d’exprimer l’universalité de la cuisine de la Riviera et une expérience riche en promesses de saveurs sont ainsi en perspective.


Sur près de 1.000 mètres carrés de ce marché éphémère, les producteurs locaux présents et les 200 chefs invités échangeront autour d’animations, démonstrations, dégustations dont celles des recettes des 10 chefs participants au live cooking. Tout au long de ces 3 jours, l’ensemble du personnel Monte-Carlo SBM se mobilise pour la réussite de cet anniversaire et pour en faire un moment unique et chaleureux.


 


LE LOUIS XV – ALAIN DUCASSE – MONTE-CARLO


UN VOYAGE AU COEUR DES RIVIERAS, INSPIRANT ET INSPIRÉ


En mai 1987, le Prince Rainier III de Monaco et Monte-Carlo SBM confient à Alain Ducasse la délicate mission de faire du Louis XV, à l’Hôtel de Paris, le premier restaurant d’hôtel trois étoiles au guide Michelin. En quatre ans maximum. Trente trois mois plus tard, le Chef de 33 ans gagne ce pari presque fou. Depuis 25 ans, Alain Ducasse, en artisan des saveurs, s’évertue à révéler le goût de l’essentiel, puisé dans le terroir méditerranéen. Entre arrière-pays niçois et Ligurie, c’est dans le cadre exceptionnel de son restaurant Le Louis XV que le Chef offre à la cuisine méditerranéenne la reconnaissance qu’elle mérite. Une cuisine de l’essentiel, respectueuse de son environnement et qui cherche à renouveler le regard posé sur la haute cuisine.


Un anniversaire célébré également par les chefs des restaurants d’Alain Ducasse qui, à travers le monde, rendent hommage à cette cuisine, en ajoutant à leur carte un plat d’inspiration méditerranéenne créé pour l’occasion, ou le dessert signature du Louis XV : le Baba au rhum comme à Monte-Carlo. La liste des restaurants qui célèbrent l’anniversaire du Louis XV est sur le site www.alain-ducasse.com.


 


Pour compléter ce communiqué « officiel », je me dois d’ajouter – pour avoir assisté aux tous premiers pas d’Alain Ducasse en Principauté (un numéro spécial de Lecoq Gourmand avait été publié à l’époque)  que si le parcours de ce chef peut parfois agacer, il n’est en rien surfait. Il agace… parce qu’il prend de la place, toutes les places, il est critiqué comme l’est toujours  le succès lorsqu’il dure et qu’il s’impose à l’évidence. Mais ce que je sais moi d’Alain Ducasse à qui certains reprochent une certaine  froideur ou distance, c’est que l’homme est d’une profonde humanité et qu’il doute et n’a jamais cessé de douter, comme tous les grands artistes, tous les grands chefs d’entreprise. Le chemin parcouru en 25 ans, peu y croyaient vraiment à l’époque de la création du Louis  XV. Les mauvaises langues n’hésitant pas à dire alors que le prince Rainier lui-même était intervenu pour que trois étoiles illuminent  son Rocher et que l’aventure ne durerait pas. Oui mais voilà, elle a duré. Et les trois étoiles ont survécu au prince et elles se sont même multipliées à travers la France et le monde. Tout simplement parce que Ducasse a su imposer un style de cuisine, créer un alphabet qui lui  soit propre et surtout, qu’il a su avant tout autre réinventer la grande cuisine en brisant les frontières qui interdisaient jadis aux produits nobles  de fréquenter, dans une même assiette, des produits qui l’étaient moins. Il a avancé ses pions avec modestie, méthode et sagesse, et toujours dans le respect de ce qui s’était fait avant lui… C’est un des secrets de sa formidable réussite et c’est grâce à cet esprit de  synthèse extraordinaire -preuve d’une rare intelligence- grâce aussi à sa capacité à s’effacer derrière le produits et son producteur (aussi modeste soit-il) tout en fédérant et en revendiquant le meilleur pour ses clients; qu’il a d’ores et déjà laissé une trace dans l’histoire de la cuisine française et internationale.


                                                                                                                  Bruno Lecoq

A propos de l'auteur

 

Laisser un commentaire

5 + 20 =