fbpx

Par

Depuis deux jours, on ne parle plus que de ce nouveau scandale dans le monde de l’agro-alimentaire. De la viande de cheval a été vendue en lieu et place de viande de boeuf dans des lasagnes commercialisés par la société Findus Nordic.
a marque a rappelé ses produits, d’autres marques (se fournissant chez le même grossiste) ont fait de même.
Findus a annoncé qu’elle portait plainte contre son fournisseur qui a aussitôt renvoyé la balle à un autre fournisseur et ainsi de suite… C’est bien, mais c’est un peu court. Et, très franchement, c’est se moquer du consommateur qui, lui, fait confiance à Findus et à personne d’autre. Il est invraissemblable, inacceptable et gravissime qu’une marque qui “signe” des produits ne vérifie pas elle même scrupuleusement que les produits qu’elle met dans le commerce correspondent à ce qu’elle annonce sur ses étiquettes. Le moins que l’on puisse dire dans cette affaire, c’est que les règles élémentaires de vérification de la traçabilité n’ont pas été respectées. Admettons qu’une fois emballée, la viande de cheval puisse ressembler à celle de boeuf… Mais lorsqu’on la prépare ? Il n’y a pas un boucher chez Findus ? Pas de chefs ? Il n’y a pas de goûteur ? Quand on vend des plats cuisinés, cela paraît invraissemblable.
Pour ceux que le sujet intéresse, l’article ci dessous est assez inquiétant
A propos de l'auteur

 

Laisser un commentaire

17 + un =