fbpx

Par

 

Lu dans « Nous » (www.nouschrd.fr), la très intéressante revue de l’UMIH sortie au mois de juin, une enquête très bien faite sur les centrales de réservation hôtelière. On y apprend beaucoup de choses, mais on y apprend surtout que les commissions très importantes que perçoivent ces agences échappent à toute fiscalité française, ce qui est difficile à comprendre… Surtout en ces temps difficiles. « Lorsque la commission est prélevée directement lors des transactions, révèle le magazine, elle alimente des comptes de sociétés domiciliés dans des paradis fiscaux. Les centrales, précise l’auteur de cet article, pèsent environ 3,5 milliards d’euros en France, ce sont des dizaines de millions d’euros de manque à gagner dans les caisses de l’Etat. D’où la demande pressante des organisations professionnelles de remédier à cette iniquité fiscale. »

A propos de l'auteur

 

Laisser un commentaire

huit − trois =