fbpx

Par

le commerce - brasserie

A qui se fier ? Je déjeunais hier, faute de mieux, dans une petite brasserie – « Le Commerce »- située sur la place principale de La Roche Posay, station thermale bien connue. Certes, l’établissement n’affiche aucune prétention, sa déco datée tendance kitch poussée à l’extrême et sa simplicité de bon aloi –avec une ouverture le lundi à l’heure du déjeuner- lui permettait d’afficher quasi-complet, ce qui, quand on n’est « pas d’ici », inspire plutôt confiance. Proposée à 13,50 €, le menu du jour ne pouvait d’ailleurs appeler aucune critique. Terrine, coq au vin, dessert : à ce prix-là on n’espère rien d’autre qu’un peu de sincérité dans l’assiette.

drôle de coqdéco kitch

Eh bien, non. Après une terrine sans intérêt, le coq au vin n’en fut pas un. A la place, j’ai eu droit à un morceau de lapin tout sec. Passe encore. Mais ce qui ne passe pas, c’est que lorsque j’ai fait remarquer la supercherie à la propriétaire –en gardant le sourire-, celle-ci à commencer par nier l’évidence. Puis, devant mon insistance, elle me laissa entendre qu’il était possible que le chef ne se soit pas rendu compte de ce qu’il avait mis dans la casserole ! Une réponse plus qu’inquiétante qui ne fût suivi d’aucun début d’excuse. Et c’est là que les choses ne vont plus. Je veux bien tout comprendre, mais que l’on essaie de me faire prendre un lapin pour un coq et qu’en prime on se paye ma tête : je ne suis plus d’accord du tout. L’erreur, oui. La malhonnêteté, non. Honte à cette gargote.

A propos de l'auteur

 

Laisser un commentaire

4 × cinq =