fbpx

Par

D’accord, nous y sommes allé un peu tard… mais puisque la maison sert les derniers convives à minuit 30, nous étions encore dans les temps. Chez Paul, ex institution de la rue de Lappe (Paris/Bastille) a conservé ses allures de bistrot authentique, la carte a conservé ses références (du moins dans les intitulés des plats)… mais pourquoi a-t-il fallu que la serveuse qui s’est occupée de notre t…

able soit aussi antipathique ? Grimaces, remarques à la limite de la familiarité, humour forcé… Nous, on ne demandait rien de plus que d’être servis avec le sourire, avec une indulgence accordée vue l’heure tardive. Mais là, c’était trop. Comment dire… Mal élevé ? En France, le personnel de salle est encore trop souvent victime d’un complexe d’infériorité qui rend la prestation difficilement supportable. Et c’est un comportement stupide. Car le service en salle est un beau métier qui peut être exercé avec talent et beaucoup d’élégance… Et, même pour ceux qui occupent ce job sans avoir fait d’études (un minimum de formation devrait être exigé) : c’est plutôt bien payé. Je sais qu’il y a pénurie… Mais les patrons de restaurant devraient veiller davantage à ne pas laisser ruiner tous leurs efforts par des employés qui considèrent qu’il se déconsidèrent à servir les clients!
A propos de l'auteur

 

Laisser un commentaire

3 × deux =