Posté par : lecoqgourmand

Selon une récente étude Travelzoo, les vacances croisières semblent revenir en force depuis quelques mois avec la barre des 20 Millions de passagers dans le monde franchie en 2011, selon l’ECC et la CLIA et ce, malgré le récent naufrage du Costa Concordia et une situation économique peu...

20 euros pour une entrée et un plat, 5 € de plus avec le dessert… Chez Antoine (97 avenue de Versailles Paris 16) est réellement un bon petit bistrot où le patron donne le meilleur de lui-même. Ce soir c’était une terrine de campagne faite maison, un coq au vin et un navarin de veau… demain ce seront...

  Avec plus de 80 nouvelles adresses, le guide Lebey 2013 (Paris, banlieue) propose en tout pas moins de 640 tables avec un zoom particulier sur les bons restaurants coréens de la capitale. On peut dire tout ce que l’on veut sur les guides, mais celui-ci est fait sérieusement… ce qui n’est pas le cas de tous.  

C’est le bistrot des grandes voix de RTL et cette situation – l’adresse fait face aux studios de la rue Bayard- pourrait suffire au bonheur de Lionel Degoulange, maître de lieux. Mais non, l’homme est habité par la vocation et –radio ou pas- il joue sa solide partition sans défaillir. Son décor, patiné...

Patrice et Corinne Hardy ont repris ce bistrot bien connu, face au Pont Neuf, sur l’ile de la Cité et le  moins que l’on puisse dire, c’est que l’adresse a tout pour devenir un des  gros « cartons » l’année. Sans parler de l’emplacement – superbe au cœur de Lutèce-, du décor très réussi ...

Je suis allé hier soir au Bistrot Paul Bert (11ème) : une institution portée par une presse unanime et une clientèle fidèle. La salle affichait complet comme d’habitude, et la formule à 36€ présentait toujours le même bon rapport qualité-prix avec notamment une terrine maison idéalement goûteuse, une...

Notre revue de presse est à découvrir sur notre page facebook…   https://www.facebook.com/pages/lecoq-gourmand/100370360052866  

Nostalgie…

J’ai revu hier soir Yves Sacuto, l’éditeur de Vins & Gastronomie. En escale à Paris après une visite en Bourgogne et avant une virée en Champagne : à 82 ans, Yves a toujours bon pied bon oeil… Et des projets!  La gastronomie conserverait-elle ses bons apôtres ? C’est la question que l’on peut se poser. En tout...